Continuum

images noir et blanc, dimensions variables
2017

"Pour Continuum, Muriel Joya a travaillé à partir de visuels d’entrées de grottes glanés sur internet, puis redimensionnés et associés les uns aux autres. Ces trous noirs nous apparaissent comme des zones possiblement pénétrables, dont seule l’entrée est perceptible. Au delà de cette surface, tout est possible. La grotte, zone inaccessible ou zone de projection totale, peut symboliser le néant, ou l’infini, un tunnel dont la sortie reste incertaine et obscure. De par l’invisibilité des strates temporelles qu’elle renferme, la grotte incarne un passé hypothétique et poétique. Matériellement, l’œuvre fait écho au médium photographique même, à la camera, au diaphragme, à la circulation de la lumière. Comment déterminer la frontière entre la surface et la profondeur de l’image ? "
Alice Santiago